Médaille Reichstein

It is the stated goal of SAPhS to promote pharmaceutical sciences and scientists. This includes promoting their perception and recognition among the population. The awarding of the Reichstein Medal should contribute to this. It is reminiscent of the merits of the Swiss chemist and Nobel Prize winner Tadeus Reichstein, who developed the synthesis of ascorbic acid (vitamin C) in 1932 and thus made its industrial production possible. The Reichstein Medal is awarded by the SAPhS to internationally recognized personalities who have made a direct or indirect special interest in promoting pharmaceutical sciences in the fields of research, teaching and practice.

Regulations for the award of the Reichstein Medal


Gerd Folkers

Lauréat de 2014

Le Prof. Dr. Gerd Folkers a obtenu cette distinction pour son engagement remarquable en tant que scientifique et professeur d’université, ainsi que pour ses importantes contributions dans l’organisation de la formation de pharmacie au sein des universités suisses. Il a été membre fondateur et premier président de la SSSPh et dirige aujourd’hui le Collegium Helveticum, une institution créée conjointement par l’EPFZ et l’Université de Zürich dans le but de promouvoir l’exploration de nouvelles perspectives scientifiques dans une approche transdisciplinaire.

 


Jean-Pierre Lorent

Lauréat de 2005

La médaille Reichstein a été décernée pour la première fois pour de grands mérites dans le domaine des prestations pharmaceutiques. Le mérite de J.-P. Lorent a été d’appliquer les idées des pères fondateurs du Centre suisse d’information toxicologique. Ce centre est aujourd’hui reconnu au niveau international pour son service gratuit accessible à tous qui a permis depuis sa création de sauver de nombreuses vies. Le Centre Tox doit cette renommée notamment à J.-P. Lorent, une personnalité très modeste, mais qui travaille dur et de façon déterminée.

 

 


Werner Glatt

Lauréat de 2002

Werner Glatt, président d’honneur et fondateur du groupe industriel Glatt a été distingué pour ses services de longue date en tant qu’entrepreneur et pour sa coopération avec les universités dans le but de promouvoir les sciences pharmaceutiques.

 

 

 

 


Prof. em. Dr. Richard R. Ernst

Lauréat de 2000

Le Prof. em. Dr. Richard R. Ernst a obtenu en 1991 le prix Nobel de chimie pour ses contributions remarquables dans le développement de la spectroscopie magnétique nucléaire (RMN), qui est devenu un outil diagnostique important dans la médecine. Après avoir obtenu son doctorat à l’EPF de Zurich en 1962, il a travaillé cinq ans en Californie, est retourné à Zurich en 1972 et a été nommé professeur ordinaire à l’Institut polytechnique de Zurich en 1976.

 

 


Prof. Dr Rolf Zinkernagel

Lauréat de 1997

Le Prof. em. Dr. Rolf Martin Zinkernagel, professeur à l’Institut d’immunologie expérimentale de l’Université de Zurich et directeur de l’Institut du même nom, s’est vu décerné en 1996 le Prix Nobel de médecine avec l’immunologue australien Peter Doherty pour avoir découvert comment les cellules du système immunitaire reconnaissent un virus qui attaque l’organisme. Leurs découvertes sont très importantes pour la médecine clinique et permettent aux sciences pharmaceutiques de développer des vaccins révolutionnaires.

 


Prof. em. Dr William I. Higuchi

Lauréat de 1994

Le Prof. Dr. William I. Higuchi était Professeur de pharmacie et de chimie pharmaceutique à l’Université d’Utah où il a encadré plus de 100 doctorants. Il est connu dans le monde entier comme l’auteur de plus de 400 articles scientifiques et chapitres de livres, comme éditeur de la revue professionnelle «International Journal of Pharmaceutics». Il est aussi reconnu dans le monde entier pour son rôle majeur dans le domaine de la libération contrôlée de substances actives et pour sa contribution scientifique importante dans le développement de modèles mécanistiques en reliant des processus biologiques pertinents.

Tadeus Reichstein est décédé le 1er août 1996, peu après son 99. anniversaire.

De 1938 à 1950 il était directeur de l’institut de pharmacie et de 1946 à 1960 directeur de l’institut de chimie organique de l’université de Bâle.

Pendant sa carrière académique il a obtenue de nombreux honneurs et distinctions. A l’année 1950 il a reçu pour l’isolation, la structure et la synthèse d’importantes hormones du cortex surrénalien le prix Nobel pour médecine, quel était partagé avec les scientifiques américains Edward. C. Kendall et Philip S. Hench.

Dans un article du NZZ du 23 juillet 1997, à l’occasion de son 100. anniversaire, on a cité un interview avec Tadeus Reichstein, dans lequel il a souligné que l’honneur le plus grand reçu en Suisse était le Prix Benoist 1948 et la création de la médaille Reichstein par la SSPh pour des mérites particuliers dans des sciences pharmaceutiques.